5 raisons de tester la puff quand on a envie de fumer

puff

Publié le : 14 octobre 20227 mins de lecture

« Puff » est un terme anglais qui se traduit par « bouffée ». Il fait référence aux bouffées que l’utilisation d’une e-cigarette produit. Actuellement, « puff » désigne une e-cig jetable. Simple d’utilisation et compacte, elle rencontre une grande popularité chez les fumeurs qui n’ont pas envie d’investir dans une e-cigarette plus durable. De plus, une puff produit 600 bouffées. À noter qu’un voyant clignote lorsque les bouffées sont épuisées.

Une invention américaine pratique

La puff est une cigarette électronique jetable aux arômes variés, dont la pastèque, le chocolat, le melon. Elle a vu le jour aux USA en 2019. Le concept a été développé par deux Californiens : Nick Minas et Patrick Beltran. Après quelques années, la puff rencontre un franc succès chez les vapoteurs français.

Elle se présente comme une version simplifiée de l’e-cigarette. Les consommateurs apprécient cette version jetable grâce à sa facilité d’utilisation. En effet, elle présente déjà un e-liquide prérempli ainsi qu’une batterie préchargée. Au même titre que l’e-cigarette, elle est dotée d’un drip tip. Après l’achat, vous passez directement à la consommation. La puff adopte un design minimaliste. Vous la reconnaitrez à sa forme qui se rapproche des e-cigarettes classiques.

Au départ, la puff a été conçue pour vapoter avec des sels de nicotine. Ainsi, elle aide les fumeurs à amorcer leur sevrage en douceur. Face au succès du produit, d’autres dérivés arrivent sur le marché. Entre autres, certaines puffs présentent des e-liquides CBD.

Au même titre que l’e-cigarette, la wpuff offre une grande variété de saveur. Il est également possible de définir le taux de nicotine dans le produit.

Une excellente alternative à la cigarette 

Si vous désirez arrêter de fumer, le sevrage en vapotant représente le meilleur moyen d’y parvenir. Pourtant, vous n’avez pas les moyens ou l’envie de vous procurer les différents matériels nécessaires au vapotage ? Dans ce cas, la puff se présente comme une solution pertinente. Chez le buraliste ou sur un site de vape, vous pouvez choisir la saveur et le taux de nicotine. De plus, elle est accessible financièrement. 

La puff permet à un fumeur compulsif de préserver les gestuelles du quotidien. En revanche, grâce à la maitrise du taux de nicotine, vous pouvez le diminuer progressivement jusqu’à l’arrêt total de la cigarette. Au départ, il est préférable de choisir des saveurs qui se rapprochent du goût du tabac. Cette méthode favorise une transition en douceur. Lorsque les habitudes s’installent, vous pouvez remplacer la saveur par d’autres qui sont plus douces, tout en réduisant le taux de nicotine.

La puff réduit les risques liés à la consommation de tabac. En effet, les effets des fumées sont moins importants dans la puff par rapport à la cigarette classique. Lorsque vous évacuez de la fumée, celle-ci comporte des milliers de substances chimiques. Plusieurs d’entre eux sont cancérigènes. C’est le cas du formaldéhyde ou formol.

Cette substance est présente en faible quantité dans l’e-cigarette jetable. Si un paquet de cigarettes classique contient 3 mg de formaldéhyde, la quantité est de quelques microgrammes après 200 bouffées avec la puff. La nitrosamine est l’autre substance cancérigène dans le tabac. Les e-liquides ne présentent pas cet ingrédient, puisque les fabricants utilisent de la nicotine pharmaceutique. Les chiffres de l’Agence de santé publique anglaise révèlent que l’e-cigarette en général est 95 % moins dangereuse pour la santé que la cigarette classique.

Un produit très accessible 

Lorsque l’e-cigarette a investi le marché du tabac, certains consommateurs ont estimé qu’elle n’est pas accessible à tous. En effet, entre l’achat du e-liquide, la nicotine, la batterie, s’offrir une cigarette électronique requiert un budget conséquent. La puff vous permet de faire l’impasse sur ces désagréments. Depuis 2019, elle est même devenue le produit préféré des vapoteurs à la recherche de la simplicité. À cet effet, elle s’adresse à deux profils.

D’abord, la puff est indiquée pour les vapoteurs débutants. Cette solution moins coûteuse vous permet d’expérimenter le vapotage en douceur. Par contre, elle doit demeurer une solution temporaire. En effet, investir dans des matériels durables reste plus économique sur le long terme.

Ensuite, l’e-cigarette jetable est l’idéal pour les vapoteurs expérimentés en voyage. Vous n’avez pas envie d’emporter vos accessoires avec vous de peur de les perdre ou de les abimer ? La puff a l’avantage d’être un matériel sobre et simple. Grâce à sa discrétion, elle ne prend pas de place dans vos valises ou votre sac.

Un produit économique à l’usage

En tant que produit jetable, la durée de vie d’une puff expire lorsque le nombre de bouffées maximum est atteint. Ce nombre se situe entre 300 et 600. Une puff équivaut ainsi à 30 à 60 cigarettes classiques. Cela signifie qu’elle est plus économique. Son épuisement dépend de votre fréquence de vape quotidienne.

Depuis l’année 2020, un paquet de cigarettes est vendu à 20 euros. De son côté, la puff est accessible à partir de 8 euros. Pourtant, elle vous permet de vapoter l’équivalent de deux paquets. Par conséquent, elle participe à réduire votre budget « cigarettes » annuel de moitié.

L’e-cigarette jetable est facile à trouver. Vous pouvez en acheter auprès du buraliste de votre quartier. Si vous êtes habitué des achats sur Internet, vous pouvez également vous rendre sur une boutique de vape en ligne. Le vendeur vous livre le produit très rapidement après l’achat.

Des saveurs variées

Face à la hausse des demandes et au succès du produit, les fabricants proposent des saveurs variées. Des goûts fruités aux saveurs fraiches et gourmandes, les puffs sont un véritable délice pour les papilles. Le vapoteur a le choix entre les fruits rouges, le chocolat, la menthe ou le classic blond.

Face à autant de parfums, le vapoteur abandonne facilement le goût du tabac classique, notamment en période de sevrage. Cela lui évite aussi de retomber dans la dépendance.


Plan du site