Conseils essentiels pour un soin de la barbe irréprochable !

Publié le : 01 septembre 202115 mins de lecture

Il n’y a aucun doute là-dessus : la barbe est de retour !

Alors que la variation classique de 3 jours a longtemps été considérée comme la seule pilosité faciale acceptable, de nos jours, les hommes attirent régulièrement votre attention en arborant fièrement leur barbe complète au menton et aux joues.

Mais, comme les poils de barbe sauvages ne sont, toujours, pas autorisés, vous trouverez ici les conseils les plus importants en matière de soins et de style de barbe sous forme compacte.

Soins de la barbe : rasage et lavage

Une barbe fournie doit, tout d’abord, être taillée régulièrement, bien sûr, pour garantir une longueur et une densité uniformes. Vous pouvez bien sûr choisir de vous raser à sec ou à l’eau.

Mais : le rasage humide est certainement la méthode la plus douce et la plus complète, car les poils superflus sont coupés très près de la racine.

  • D’ailleurs, un savon à raser de haute qualité, tel que celui proposé par les grandes marques comme Golddachs, est indispensable, pendant ce processus.
  • Parce que : la mousse fine permet à la lame de glisser plus facilement sur la peau. Il adoucit et lisse également les cheveux.
  • Le rasage est ainsi plus complet et plus durable. Autre avantage : le savon prolonge la durée de vie de la lame du rasoir, car les poils plus souples sont coupés avec moins de résistance.
  • Afin de contrer la redoutable barbe hirsute et sauvage, un lavage quotidien des poils du visage est essentiel. De cette manière, vous éliminez, également, de manière fiable les résidus alimentaires stockés et invisibles.
  • Si possible, utilisez un produit spécial pour le lavage, comme les populaires nettoyants à barbe.
  • Ce shampooing, conçu pour les poils du visage, nettoie en profondeur les fibres, les adoucit et leur donne de la brillance.
  • Un conseil supplémentaire : ne séchez pas votre barbe au sèche-cheveux après l’avoir lavée, mais épongez-la délicatement avec une serviette pour préserver la peau.

En plus du lavage, un traitement intensif hebdomadaire (par exemple avec de l’huile de soie ou de racine de bardane) est recommandé.

Les cheveux sont ainsi plus faciles à coiffer et plus lisses. Et si vous êtes, souvent, confronté à des poils incarnés douloureux, des peelings réguliers du visage peuvent vous aider.

La raison : les produits ouvrent les pores pour que les follicules pileux puissent pousser mieux et plus droit.

Soins de la barbe : coiffage

Façonnez quotidiennement la barbe séchée à la serviette avec un peigne ou une brosse spéciale. Cette procédure place les poils parallèlement à la peau, ce qui les rend moins irritants. Si nécessaire, vous pouvez, après cette étape, étaler sur le visage un fluide hydratant spécial, comme une huile à barbe. Ainsi, les démangeaisons et le grattage sont, également, atténués.

  • N’utilisez pas de simple gel, cire ou spray pour le coiffage final, car les substances qu’ils contiennent peuvent faire coller les fibres entre elles.
  • Mieux : les classiques de la beauté comme la pommade ou la cire à barbe spéciale.

Cependant, la règle suivante s’applique aux deux : la dose est décisive ! Seulement un peu trop, peut, déjà, déclencher trop de brillance.

Il est, donc, préférable d’aborder ces produits avec précaution pour trouver la quantité idéale pour vous.

D’ailleurs, une simple crème pour les mains s’est avérée être un remède maison intelligent et une aide d’urgence pratique pour les poils de barbe volants. Étalez une touche de crème entre vos doigts, puis passez délicatement votre main sur les poils.

Quelle barbe choisir ?

On pourrait facilement dire qu’il y a autant de barbes que d’hommes, tant il est vrai qu’aucune implantation pilaire ne se ressemble. Elle peut tout autant être courte et clairsemée, datée de quelques jours, comme longue et soyeuse. Dès lors, face à tant d’options, comment se repérer dans ce marasme pilaire ambiant ?

La barbe de trois jours

Un choix classique, un peu comme une chemise blanche ou un costume marine. La barbe de trois jours est une efficace première prise de contact avec le fabuleux monde de la barbe, en plus d’être acceptable dans pratiquement n’importe quel bureau. Son défaut : c’est la solution de facilité.

Elle s’avère un choix évident pour ceux qui possèdent une barbe clairsemée. En optant pour une barbe courte, les trous dans votre barbe sont moins visibles. Pratique, n’est-ce pas ?

Comment en prendre soin ?

Évidemment, puisqu’elle n’est censée être qu’une repousse, vous pouvez vous raser dès que vous la jugez trop longue, et la laisser repousser. Facile, puisqu’elle ne nécessite pas d’entretien particulier.

La barbe courte, et fournie

Par barbe courte, nous entendons toutes barbes plus longues qu’une barbe de trois jours, mais moins que celles arrivant à mi -torse, connues sous le nom de barbe ZZ Top. Entre 1 cm et 15 cm de longueur, vous entrez dans cette catégorie. Si elles sont impeccablement taillées, à l’aide de ciseaux et d’une tondeuse, elles se révèlent remarquablement esthétiques, elles demandent cependant plus d’entretien qu’une barbe de trois jours.

Comment en prendre soin ?

Commencez l’entretien de votre barbe en la taillant, mais pas seulement : vous pourriez être bien inspirés de la nettoyer à l’aide d’un shampoing pour barbe, ou, à défaut, d’un shampoing homme classique, plus efficace pour nettoyer vos poils qu’un savon classique puisqu’il est destiné aux cheveux.

Afin qu’elle soit plus soyeuse (c’est important, notamment pour les personnes que vous pourriez embrasser), l’utilisation d’huile pour barbe est évidemment conseillée. Elle permet d’hydrater en profondeur vos poils, et de les dompter. Vous ne voulez pas avoir l’air hirsute.

La barbe longue

Longtemps, elle a été l’apanage des druides, ces sorciers cachés dans les forêts bretonnes. Aujourd’hui, mis à part chez le musicien Robert Wyatt, la barbe longue est évidemment moins répandue. Le mode de vie citadin la rend en effet difficile à porter : elle risque de se coincer dans les portières de voitures, de tremper dans votre café et les enfants se plaisent à tirer dessus. Difficile, dès lors, d’y rester fidèle sans frôler la crise de nerfs. Une chose est sûre : elle est un incroyable postulat esthétique, et est très utile en période de Noël, surtout si elle est blanche.

Comment en prendre soin ?

Tout d’abord, en accordant un soin particulier aux miettes qui pourraient s’y glisser. Il est, également, important de l’hydrater à l’aide d’une huile, puisque vous ne voulez pas être pris pour un paillasson. Enfin, il semble important de préciser qu’elle ne devrait jamais dépasser votre nombril, en quel cas taillez-la.

Maîtriser la pousse

Avant la barbe, à l’origine de tout, il y a la pousse. Le processus est, parfois long et pénible, éprouvant. En cela, on comprend pourquoi elle était prisée des philosophes grecs : il faut une sagesse à toute épreuve pour prendre le temps de laisser pousser une barbe parfaite.

Si vous faites le choix de laisser pousser votre barbe, mieux vaut être préparé d’entrée à ce qui vous attend : des commentaires désobligeants de votre entourage le plus conservateur, mais aussi un difficile travail pour la rendre impeccable. Dès les premières heures de votre projet, équipez-vous du nécessaire, produits comme bonnes habitudes car une barbe longue demande bien plus d’entretien.

Tout d’abord, n’hésitez pas à attendre quelques semaines (six environ) pour rendre une première visite à un barbier. Celui-ci la taillera de manière à ce qu’elle repousse de fort belle manière.

Ensuite, pensez à vous équiper rapidement des produits nécessaires pour en prendre soin. Le shampoing à barbe, l’huile, la tondeuse, le rasoir et les ciseaux seront des alliés de choix pour votre barbe à venir, ne laissez pas la procrastination gâcher les premiers jours d’existence de votre barbe nouvelle. Notez d’ailleurs que, rapidement, la barbe gratte. Pour rendre l’existence des personnes avec qui vous partagez votre vie plus belle, pensez à la nourrir à l’aide d’huile rapidement.

De l’importance de la taille

Qu’elle soit courte ou longue, la barbe doit être taillée pour être impeccable. Toutefois, la mesure est particulièrement importante dans ce domaine : trop sculptée, la barbe peut avoir le même effet qu’une crête. Il est totalement acceptable que votre barbe envahisse la zone de votre cou qui se situe autour de votre pomme d’Adam. Le collier de barbe, en revanche, n’est pas une option.

Sur le plan des outils, tout dépend de ce que vous cherchez à faire de cette barbe : parfois, une tondeuse avec sabot vous sera d’une grande aide pour raccourcir votre barbe sans, toutefois, vous raser à blanc. À d’autres moments, vous opterez pour des ciseaux, qui vous permettront de corriger les poils trop longs et de les tailler à la perfection. Pour cela, l’utilisation d’un peigne vous permettra de gagner en précision. Ce qui est bon pour vos cheveux l’est, aussi, pour votre barbe.

Là aussi, il peut d’ailleurs être bon, parfois, de faire confiance à un professionnel : un barbier pourra vous aider à avoir l’air impeccable. Il pratiquera surtout un premier travail sur lequel prendre exemple dans le futur.

Les soins essentiels pour entretenir votre barbe

Votre barbe est comme un petit animal : il est important de la nourrir et d’en prendre soin, elle n’en sera que plus soyeuse. Quelques étapes sont indispensables à l’entretien d’une bonne barbe.

Nettoyez votre peau

Autour de votre barbe, il est important de garder la peau propre grâce à votre nettoyant habituel, et de l’exfolier, une fois par semaine, de la même manière que lorsque vous étiez imberbe. Cette étape est, particulièrement, importante lors des deux premières semaines de la pousse de votre barbe, vous ne voulez pas tout gâcher avec un poil incarné.

Nettoyez votre barbe

Il est probable que vous ayez, déjà, croisé un odieux personnage, imberbe évidemment, qui a cru bon de vous parler de cette étude qui comparait la saleté d’une barbe à celle d’une cuvette de toilettes. L’étude a dû être conduite sur des individus qui ne nettoyaient jamais leur barbe. Utiliser un shampoing pour barbe ou encore un baume à barbe vous donnera un argument de poids pour répondre à cette sordide accusation, en plus de nourrir votre barbe et de la laisser impeccable. Vous pouvez, également, utiliser un nettoyant visage classique, voire un shampoing pour cheveux. Après tout, les poils sont des cheveux. Et inversement.

Nourrissez votre barbe

Afin d’hydrater votre barbe et entretenir votre barbe au quotidien, l’application d’une huile se révèlera particulièrement efficace. Nourrie et hydratée en profondeur, votre barbe sera, alors, aussi soyeuse qu’un pull de cachemire contre lequel on aime se blottir.

Vous savez, maintenant, quelle barbe choisir, mais aussi comment en prendre soin. Ce n’est pas une raison pour commencer à énoncer des leçons de vie à tous vos amis : une belle barbe ne fait pas automatiquement de vous un sage à la bonne parole d’évangile.

Produits pour tracer des contours de barbe

Pour bien entretenir votre barbe et lui donner un aspect soigné, vous pouvez tracer ses contours au niveau de la gorge, des joues et des pattes. Voilà le matériel idéal pour y arriver :

Le rasoir de barbier

Le rasoir de barbier est l’un des instruments ancestraux du rasage. Nouvelle version du traditionnel coupe-choux, il dispose d’une lame à remplacer à chaque rasage. Son avantage est la précision avec laquelle il permet de tracer ses contours !

Bien maîtriser son rasoir de barbier demande un peu d’entraînement : mieux vaut commencer doucement, en suivant le sens du poil et en gardant une inclinaison de la lame de 30 degrés par rapport à la peau.

Le rasoir de sûreté

Tout comme le rasoir de barbier, le rasoir de sûreté vous garantit une grande précision et est donc, un produit de choix pour tracer ses contours de barbe. Le prendre en main est bien plus simple que le rasoir de barbier, il assure d’ailleurs un rasage sans le moindre risque de coupure !

Pour l’utiliser, placez une double lame en inox sur le support prévu à cet effet et rasez, toujours, en positionnant la lame à 30 degrés par rapport à la peau. Si votre peau n’est pas trop sensible, vous pouvez même le faire dans le sens inverse à la pousse du poil, dès le premier passage !

Le gel de rasage

Pour protéger votre peau avant de la confronter aux lames, le gel de rasage Big Moustache vous sera d’une grande aide ! Parfumé de menthe poivrée, ce produit facilitera la glisse du rasoir sur la peau pour éviter les coupures et irritations. Sa transparence permet de garder toute la précision dont vous aurez besoin pour tracer vos contours au millimètre !

Pour vous raser avec ce produit, il suffit de déposer une petite dose de gel sur votre index et/ou votre majeur et de l’appliquer directement sur la peau, aux endroits que vous désirez raser.

L’huile de rasage

Comme le gel de rasage, l’huile de rasage favorise la glisse des lames sur la peau pour éviter les rougeurs et irritations. Ces deux produits sont d’ailleurs complémentaires : il est possible de les combiner pour maximiser leurs effets si votre peau est très sensible !

Utilisez la pipette de votre huile de rasage pour prélever quelques gouttes sur le bout des doigts, avant d’appliquer sur la peau. Si vous combinez l’huile et le gel, veillez à appliquer l’huile en premier pour profiter de l’’effet de l’huile de coco qu’elle contient pour nourrir la peau.

Plan du site